Tuning Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 17 janvier 2009

Delay Calls

Il y a parfois le goût pour intensifier les appels, parfois de les espacer voir de les suspendre pour un moment. Conscient que le call peut-être toujours pris ou pas, il n'en reste pas moins que le call, même non pris, est effectif, agit. Conditionnement culturel du langage: je ne peux réduire mentalement un call à un son, mis à part si je ne l'entend pas bien, mais alors je reste en suspend dans l'attente que le sens me soi révélé... c'est inconfortable... Repeat... Quand bien même si je change la granulométrie des sons, que les R roulent que les S sifflent, qu'alors l'intention s'ajoute, que la musique la précise toujours le sens percute le cerveau. Donc, je réfléchissais ce matin à un call ou des calls combinés qui pourraient suspendre cette activité de caller - Watcher, Player confondus. Mute Calls, est possible, Silent Call, suivi d'un Sustein. Et pour l'inverse, (Invert pourrait convenir si la situation est Silent Calls) on pourrait imaginer Densifie les Calls, Densify Calls, ou bien Advance Calls. Sans lâcher la machine insatiable du langage il y a moyen de combiner les calls avec ceux que nous partageons pour éclairer le désir. Le désir étant, là, de retourner à la danse au mouvement sans que le langage vienne contaminer le mouvement, mais est-ce possible dans le cadre du tuning-score? dans les temps de désorganisation? observer son organisation est-ce du domaine du langage, est-ce déjà un jeu interne de silent calls? Est-ce que dans le tuning je repousse toujours plus loin mon animal? A l'instant, je viens de pratiquer sur blog, je vois Bapt qui sourit, n'empèche que cela ne peut remplacer la confrontation avec vos animaux conscients.

samedi 10 janvier 2009

Second et troisième jour de pratique de Janvier

Après le temps de travail à trois ou notre attention s'est focalisée en partie sur le Begin, le jour suivant mon attention s'était focalisée sur le End. Comme le dit Bapt, il était apparu que pour faire un Begin il fallait un End. A propos du Begin je vois plusieurs étapes, reconnaître le moment ou cela commence, le moment ou cela a commencé et reconnaître que les conditions sont en voie d'être réunies pour que cela puisse commencer. Parfois cela a commencé sans que j'ai eu le temps de le reconnaître et c'est plutôt "cela a commencé" que ponctue le call Begin. Pour en revenir à End, assez logiquement d'un point du langage et organiquement pour le corps esprit est venue le besoin de compléter l'exploration répétée du Begin par le End. J'ai callé sans relâche End pour Féli dans un jeu de double call comme nous l'avons déjà pratiqué. En particulier sur End Emphasize qui s'est trouvé être particulièrement stimulant pour Féli. Je cherchais des moments inattendus pour caller End puis j'appelais Emphasize. On retouchait alors la question de la désorganisation, en effet au moment ou Féli entendait le Call elle lâchait (différence entre End et Next...) et c'est alors que le Call Emphasize venait la saisir dans ce temps de désorganisation. Il y a dans cette saisie - je le pressens et je l'ai observé- un temps ou la personne est en dehors de toutes formes de mécaniques, c'est ce que Féli a nommé en disant qu'elle se sentait alors très présente. J'ai joué également seul a me caller de l'intérieur des End. J'ai observé que comme pour Begin, que c'est à chaque instant que la fin se trouve (une fois celle-ci convoquée par le Call). Pour la rencontrer: elle n'est pas forcément synonyme d'immobilité ou de déplacement ou de changement d'attention, ce sont trois possibilités rencontrées parmi d'autres et sa réalité particulière est à vivre à chaque fois. Néanmoins cela procède du fait de lâcher quelque chose, d'accepter, activité neurologique que le Call engage chez le player quand le mot est prononcé. De la puissance du langage sur l'activité - dans ce cas ci. A ce propos, c'est comme dans un Remplace Inside ou ce qui est intéressant ce n'est pas nécessairement dans le remplacement mais dans le chemin pour se remplacer l'un l'autre que se trouve le jus. Féli a observé que je me callais de l'intérieur, c'est donc une activité reconnaissable par le Watcher. On pourrait imagine un Call pour définir cette activité, la convoquer. Peut-être un score à part entière comme Silent Call que nous avons déjà évoqué. La relecture du site comme échauffement ter retour à la pratique fut stimulante. Relavant de ci de là des bribes d'expériences qui nous remettait sur la trace de ce que nous avons déjà parcouru. Nous avons relevé que certains calls nommé comme nouveaux à une époque entérieure étaient désormais acquis, intégré, faisant partis du vocabulaire, partagé dans leur compréhension: record, store, explore, Que certains ne nous stimulait pas ou étaient remplacé par d'autre comme Creuse auquel nous préférons Explore Que certains pourraient nous être utile aujourd'hui: vide. Dans les fee scores le Call Consider est revenu réguilèrement, je le trouve utile en particulier lorsque l'on veut attirer l'attention; ainsi j'ai callé pour Féli ''Consider the Yellow ball... "

Next: RDV en février...

jeudi 8 janvier 2009

back to begin

Si Félicette lançait la bagarre en disant qu'elle ne se souvenait plus des calls, qu'elle ne savait pas quoi dire et même que c'était parfois trop tard... elle m'a ramené à ma curiosité de retourner aux sources, à ce qui motive ce jeu étrange de s'adresser l'un l'autre des mots qui influence nos comportements. Et puis, quels mots ? Etrangement en passant à la pratique, j'ai commencé à verbaliser toute mon attention. Ca ressemblait à un échauffement pour trois personnes. On ne savait pas encore ce qu'on allait faire. Seulement la mémoire de notre discussion, et puis de tout le reste, des années de pratique ensemble, avec Lisa aussi, et puis notre petit corps qui s'accorde avec tout ce qui bouge dedans dehors peu importe, ou plutôt ça importe justement! Les mots coulaient donc sur mon attention, la changeant même. A voix haute je nommais quel sens j'utilisais, ce qu'il percevait. J'omettais de dire ce que je ressentais. Petite inhibition pour me focaliser sur mon attention, et non sur mon émotion. Mon attention avait tendance à glisser sur l'environnement, jusqu'à ce qu'elle s'arrête sur Franck. J'observais alors son activité et je me suis mis à vouloir la comprendre ou plutôt la décoder. Et là, je suis passer à une tout autre activité. Active, dans le sens que je ressentais la nécessité d'un va et vient entre l'information qui m'arrivais et la nécessité d'aller en chercher pour constituer quelque chose qui fasse sens ou du moins qui forme une certaine cohérence. Je ne sais pas vraiment qu'elle était concrètement la cohérence que j'ai trouvée. C'est quoi une organisation? J'ai vu Franck s'arrêter, un temps s'écoulait, puis rédémarrer. Il disait aussi le mot begin. J'ai traduis le mot.

On s'est donc dit qu'on allait essayer de trouver un score pour explorer quand est-ce qu'on a la sensation d'un commencement.
Le score était le suivant:
deux players - 1 watcher.
D'abord seulement le watcher nomme chaque fois qu'il perçoit un commencement
Ensuite seulement les players
Enfin, players et watchers ensemble (pour voir s'il y a uinisson)

On s'est assez vite rendu compte de la confusion possible avec l'impulsion qui est une forme de commencement.
Qu'est-ce qui commence? est-ce une sensation? est-ce que ça commence pour soi ou pour tout le monde?
Entendre quelqu'un dire le mot "begin" me donne la sensation d'un begin pour moi-même.
Après des allers et retours entre players et watchers, j'ai eu l'impression qu'on avait appris quelque chose. Ce n'était plus la même chose qu'au début du score.

Il semblait que pour avoir un réel re-commencement, il n'y avait rien de tel qu'un "End".

Entre deux begin il y a toujours un développement prévisible.
Peut-on réduire ce développement à une action?
Penser à un score en forme de haiku, c'est-à-dire en 3 temps: 3 begins d'affilés!
Un peu comme 3 single image: voir ce qui se passe au niveau de l'articulation de l'une à l'autre!

F.F

Frank,Féli, 08/01/09

Lire la suite

zaza

on est là au studio et on fait des calls à répétitions et surtout end inverse et next delocalize