Tuning Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 9 octobre 2011

ouverture des portes à une classe de 6ème : décembre 2010.

0- présentation et préparation des watchers élèves de 6ème ( 10-12 ans) dans le patio de la salle chorégraphique  de l’école 6 .(Schaerbeek, Bruxelles)

1- lumière A (preset déjà fait) : WARM UP : nous reprenons les propositions de Lisa : skin map, bones map, muscles resistance score, et possibilité d'aller dans les organes.

A- première partie : warm up solos dans le silence.

B- deuxième partie : échauffer le REPORT (avec comme structure pour nous d'être clair sur la différence entre sensation, émotion, imaginaire) jusqu'à un END.

-> RESITUATE en 3 groupes distincts, qui se répartiront en périphérie de l'espace du plateau.

2- lumière B (preset déjà fait) : SINGLE IMAGE SCORE. -  5 single images.

- temps d'écriture : feed back traduction des enfants par écrit. 3 minutes d’écriture en commençant leur phrase par :  "je vois" ou "je ressens" ou "j'imagine". Choisir le verbe d’action qui commence leur phrase

3- temps de lecture des écrits par le 1er groupe.

4- PLAY BACK inspiré de la lecture des phrases de chaque groupe: 3 groupes-3 play back

A chaque play back, le groupe en question réécrit ce qu’il voit, en commençant sa phrase par "je vois".

5- Cercle convivial pour partager les phrases des enfant « je vois » et échanger sur le vécu de ce moment proposé:

-«Je ne vois pas trop ce que vous voulez nous faire comprendre, mais il y a beaucoup de touché»

Je vois qu’elles savent toujours ce qu’il fallait faire au moment ou l’une des 3 parlait

J’ai senti qu’elles faisaient les 5 sens

J’imagine qu’ils étaient entrain de faire une scène.» Olive

-«Je vois 3 femmes entrain de rechercher,de sentir,de trouver, de partager émotionnellement.

Je sens de la curiosité, de la persévérance, de la souplesse, du plaisir, délire;

Je vois de la caresse,je vois que vous vous touchez, je vois des sentiments».Isabelle

-«Je vois que vous vous déplacez en se guidant par la voix et que dans votre imagination , vous essayez de nous expliquer quelque chose».

-Je vois que vous faisiez des trucs avec les bottes de Valentin et quand vous disiez pause vous vous arrêtiez et quand vous disiez riverse vous faisiez tout à l’envers»

-J’ai vu une Madame assise sur l’autre madame. Les deux Madames bougent.Et elle dit closed, pause, end, next..Une dame danse ,l’autre coure et s’assit.Une madame ouvre la porte, ferme,ouvre,ferme, ouvre la porte».Miléna

-Je ressens la peur, Je vois la touche, je vois le sentiment, je vois la course, je vois la douleur». Maria

-Je vois des femmes en train de s’aider, de se toucher et souple.Je sens des femmes en train de se débattre.J’imagine des télécommandes.

en dessin aussi :


Feed back entre Eva, Caroline et Félicette sur l’ensemble de ces trois jours et de l’expérience avec la classe

«On a bien tenu la route , étant donné le contexte, le peu de temps et le choix de la structure: sans musique , mise en valeur d’un temps d’échauffement, et d’être 3 femmes sans énergie masculine»; - Temps de conception sur la partition qui serait proposée aux enfants entre Caroline et Félicette, mardi et mercredi. Contenu induit par la partition personnelle liée au vécu de Caroline dans ce qu’elle a reçu de Lisa et pour Félicette , interprétation de cette partition qui a permis de remémorer et permettre des entrées et des sorties en lien avec la structure. Les calls en faisant partie. Calls utilisés: Pause, End, Reverse, Next, Begin. - Temps d’expérimentation de la partition. - Rencontre avec Eva, jeudi , échauffement , échange et pratique de la partition. Rencontre avec les enfants l’après-midi.

Félicette: Rôle du coacheur de l’ensemble du projet me donnant une place pédagogique que j’assume avec responsabilité mais que j’aimerais dans ce cas-ci déléguer en partie pour vivre la performance, lâcher cette attention particulière qui est inhérente à cette position.La présence et l’enthousiasme goûteux de Caroline est un stimulant pour continuer à faire advenir. J’ai apprécié, dans le feed back avec les enfants, l’intervention d’Eva qui a su mettre en valeur la subtilité des écrits sur ce que le performer dans le moment présent peut apporter comme sentiment , émotion , sensation sans comprendre ce qui se voit.

Eva: J’ai apprécié les premiers single image comme praticienne. Je retiens la curiosité des enfants qui ne comprenaient pas mais très attentifs de ce qui se passait entre nous. Les calls et les dire en Anglais, attisent leur curiosité .........

Caroline: beau challenge, en terme de QUOI et de COMMENT. J'ai apprécié construire l'entièreté de l'évènement (depuis le brainstorming verbal, sa mise en oeuvre, son expérimentation dans la continuité du temps, jusqu'à sa réalisation actée pour le public). très excitant de traverser tout ce processus avec Félicette, belle complémentarité, entre contenu et structure. J'ai apprécié accueillir Eva, la manière dont elle est entrée dans la partition pensée avec elle, et pas encore expérimentée à 3. à la fois douce, en écoute, tout en en prenant la responsabilité. J'ai apprécié percevoir, après l'entrée bruyante des enfants, leur attention se poser, se canaliser sur ce qui se jouait sur le plateau. J'ai apprécié l'interaction avec eux. j'ai eu un goût pour cette interaction. j'ai pu imaginer le leur, grâce aux écrits, et leur présence. Je suis restée sensible à la communication, pendant le temps de l'écrit, dans le ton des questions, ou des retours spontanés. "c'est bizarre ce que vous faites." Ils m'ont déstabilisée, sans pour autant me faire décrocher d'avec le présent. Je n'ai pas forcément eu la bonne distance avec ces retours, ou la distance acceptable, la distance de survie. La question pour les prochains évènements sera : "Comment remettre en jeu cette instabilité, pour ajuster avec plus d'outils, peut être plus de souplesse, ma distance aux feed back, ou alors faire relais ?". D'autre part, la partition en soi était un challenge, les 1ers écrits étant des feed back des single images et du warm up (finalement, de l'ensemble de ce qui s'était joué avant qu'ils écrivent pour la première fois). J'ai le gout d'expérimenter l'écrit sur une seule image (single image, ou solo court). et de construire la performance, à partir de cette première production (play back d'un écrit par exemple) : avoir des points de référence, auxquels se rattacher pour lire ce qui se joue. C'est un outil pédagogique pour accompagner l'approche et la compréhension du matériel. Enfin, plusieurs enfants ont manifesté leur désir d'entrer en jeu. à prendre en compte pour la partition du prochain évènement.

vendredi 7 octobre 2011

Jeudi 6 Octobre

Cession Tunnings avec Les enfants de l'école 6 de Scharcheek

Lire la suite

Mercredi 5 0ctobre

Le regard, la pause...

Lire la suite

mercredi 5 octobre 2011

Mardi 5 Octobre

Blind Trio, Warm up...

Lire la suite

mardi 4 octobre 2011

Lundi 3 Octobre

Warm up, déjeuné au soleil, partition, occulter.

Lire la suite