Objet spécifique de la recherche : A travers les différentes rencontres des deux pratiques (signes et appels), il nous est apparu essentiel de donner un temps de recherche plus conséquent à la question du lien entre les procédés de communication et les mediums de la danse et de la musique. Ce qui est caractéristique à chacune de nos pratiques, c’est que « ça parle ». En effet les signes gestuels ou les appels vocaux ont mis en évidence l’utilisation de syntaxes de communication entre danseurs, musiciens mais incluant également l’observateur, l’écouteur : chacun est amené à décoder tant le contenu que les procédés de communication. La danse, la musique, n’ontelles pas comme fonction première de communiquer ? Ainsi, nous considérons tout mouvement dansé ou son musicale comme « une proposition de communication ». Si le signe ou l’appel constitue une syntaxe prédéterminée, c’est-à-dire que nous nous entendons relativement sur leur sens, le mouvement dansé ou le son musicale sont quant à eux souvent équivoques. Comment donc penser la relation entre signe/appel et mouvement/son ? Comment passe t-on de l’un à l’autre ? Par exemple : vider un signe ou un appel de sa dimension référentiel pour qu’il se démarque uniquement par ses caractères physiques et devienne pur son ou mouvement. Et inversement. Comment synchroniser le signe ou l’appel à l’activité du danseur ou du musicien ? A ce stade, nous avons été amenés à découvrir que le signe ou appel peut être utilisé par intégration ou distanciation. L’intégration suggère que le signe gestuel émis par un danseur pour communiquer avec un musicien, par exemple, fasse partie de la globalité de sa proposition de mouvement. Par contre, il pourra marquer la distanciation, s’il isole le signe gestuel de sa proposition de mouvement. En résumé, soit la syntaxe s’intègre directement au medium du corps ou de la musique, soit elle s’en détache en marquant l’autonomie de son champs (mouvement-musique-syntaxe), ce qui nous offre un panel intéressant de possibilités et de choix. Ainsi, nous voudrions poursuivre ces recherches sur la nature du mouvement et du son, en considérant les différents mediums sous leur aspect fonctionnel dans le jeu de la communication et de la composition.